Les pistes pour mieux consommer - Rester sobre dans sa consommation

5- Rester sobre dans sa consommation

5.1- Rester sobre dans sa consommation / vers une sobriété heureuse ?

Au-delà des ressources nécessaires à notre survie (pour se nourrir, se chauffer, se vêtir,...) sont nées depuis plusieurs décennies de « nouveaux besoins » qui n'en sont pas en tant que tels mais dont les messages véhiculés par nos sociétés de consommation incitent à croire qu'ils le sont. Besoins exponentiels croissants de 7 milliards d'humains rime avec surexploitation des ressources de notre Planète Terre, ressources qui s'épuiseront tôt ou tard. N'est-ce pas aujourd'hui que l'on peut rechercher des modes de vie plus sobres, des idéaux liés à autre chose que la consommation ?
Cela nécessite de faire la différente entre l'indispensable et le superflu.
Par exemple, sur ce sujet de la consommation, la chanson « foule sentimentale » de Alain Souchon, traduit tout à fait ce que l'on veut dire. Cette chanson peut être écouter en ligne depuis ce site en cliquant sur le player situé à droite de cette page.
Voici les paroles :


« Oh la la la vie en rose, Le rose qu'on nous propose, D'avoir les quantités d'choses, Qui donnent envie d'autre chose
Aïe, on nous fait croire, Que le bonheur c'est d'avoir, De l'avoir plein nos armoires, Dérisions de nous dérisoires
car Foule sentimentale, On a soif d'idéal (...) »


Il s'agit là de retrouver sa liberté de choix, de rester maître de nos besoins et envies, de nous rapprocher de nous même en nous éloignant un peu de la société de (sur)consommation. Vers une sobriété heureuse ?

>> Visionner en ligne sur ce sujet la conférence de Patrick Viveret, (philosophe, essayiste, magistrat honoraire à la Cour des comptes) sur le thème : "Développement durable, la croissance verte : comment ? - La sobriété heureuse "Ouverture d'une vouvelle page
Université de tous les savoirs, 2009.

La problématique est alors : comment vivre ici aujourd'hui de façon plus respectueuse et responsable ?

5.2- Lutte contre le gaspillage : la givebox

Le concept de Givebox est né à Berlin. Il en existe déjà une cinquantaine en Allemagne.
Son principe : créer un espace de la taille d'une grande cabine téléphonique afin de déposer et/ou prendre des objets. Ce n'est pas du troc. Chacun peut prendre des choses déposées par d'autres sans en déposer en retour. Chacun est libre de laisser ce qu'il veut quand il en a envie. Le système fonctionne "à la demande", en fonction du besoin de chacun. C'est totalement gratuit et ouvert. Cela marche déjà très bien à Berlin ou Montréal, alors pourquoi pas à Gradignan ?

 

Informations supplémentaires